Fantasia

Sur ce forum vous allez découvrir un monde proche du notre sans l'être vraiment, des armes, des races, des manières qui ne nous sont pas étrangères, mais qui restent pleines de mystères pour nous... Venez découvrir ce monde !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Morwenna Cursedblood

Aller en bas 
AuteurMessage
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Morwenna Cursedblood   Lun 1 Mar - 13:37

○ Personnage ○


Nom : Cursedblood
Prénom : Morwenna
Age : 17ans

Race : mi vampire, mi ange noir
Poste : Etudiant en 5ème années.
Pouvoir : transformation(manipulation ?) de la matière, ainsi que les caractéristiques des vampires(immortalité, forces , rapidité ?)

Physique : Morwenna n'a rien d'extraordinaire dans son apparence, contrairement aux autres personnes de sa famille. Des cheveux brun rouge, type acajou sombre encadrent un visage aux traits fins et délicats. Sa peau blanche, si pâle à la limite du translucide, reflétant à merveille les rayons de la lune, lui confèrent une impression évanescente et lumineuse. Ses yeux sont assortit à sa chevelure, bien que tirant plus sur le rouge que le brun s'assombrissent jusqu'au noir lorsque la faim se fait grandement ressentir. Le seul point particulier de son visage, est le cache œil noir qu'elle porte sans arrêt. En dessous, c'est un œil ambré, irisé de cyan et avec un pupille de chat gris acier que l'on retrouve, héritage de son paternel de démon. Morwenna n'a aucune idée de ce à quoi peut lui servir cet œil.
Elle est assez fine et plutôt petite, un mètre soixante et un, et porte sans arrêt des talons pour compenser sa miniaturisation. Ses doigts, long et fuselés sont toujours ornés d'innombrable bagues de même que ses fins poignets le sont de bracelets. Ses jambes, à l'instar de ses bras sont aussi très fins, à tel point que l'on peut aisément se demander de quelle manière ses chevilles ne se tordent pas à chacun de ses pas. Ses mollets sont très peut marqué, très jolie, mais elle apprécie bien moins ses genoux, qu'elle considèrent comme trop large par rapport au reste. Enfin, trop large lorsqu'ils sont nu, par contre, un fois recouvert de bas sombres, elle les trouve parfait, cherchez le problème -_-'.
Ses vêtements restent dans des teintes sombres, généralement du noir, du marron et du rouge. Ses matières favorites sont le satin, la soie et le velours, ainsi que la dentelle, que l'on retrouve en quantité assez abondante sur ses habits. Elle ne porte que très peu de pantalon, et lorsque ça arrive, on peut hurler au miracle(ou bien que le monde se chamboule tout seul).
Il y a toujours une barrette, une pince ou une fleur en tissus qui orne ses cheveux.

Caractère : Malgré un sourire en permanence gravé sur son visage, on serait en tord de croire qu'il est sincère. Ce n'est, en effet, qu'un élément de décoration, il est factice en tout point. Morwenna a vite apprit que l'on vivait mieux et plus facilement dans le monde entouré de personnes, car de cette manière, les autres se méfient moins. Et le meilleurs moyen pour attirer les autres à soi, c'est d'avoir l'air sympathique. C'est là, l'unique raison de la présence de ce sourire.
Mais Morwenna n'est pas non plus quelqu'un de complètement cruel, du moins, la plupart du temps, elle ne sait juste pas comment exprimer ses sentiments, et ne les reconnaît même pas lorsqu'elle les ressent. En revanche, en période où elle meurt de faim, de fatigue ou lorsqu'elle est contrarié et déprimé, son agressivité augmente de plusieurs crans et elle n'hésite pas à blesser les autres pour des brouilles. C'est en quelque sorte son exutoire. Néanmoins, elle ne recule devant rien pour obtenir ce qu'elle veut, mais comme elle ne veux pas grand chose, vu que tout lui est apporté sur un plateau d'argent, ce don ne lui sert que très rarement.
L'un des moments qu'elle préfère est celui où elle se nourrit. Pour lui permettre de mieux apprécier ses repas, elle a décidé de les séparer de deux semaines environ. Évidemment, durant ces deux semaines, elle ne se tourne pas les pouces, mais choisit précautionneusement sa prochaine proie. Elle préfère tabler sur des criminels ou des gens en phase terminal, la plupart du temps, des enfants atteint de maladies incurables. Ne voyez pas là des motivations humaniste, c'est juste qu'elle adore la saveur aigre douce du sang des enfants contaminés, et celle plus acide des criminel.
Morwenna n'est pas quelqu'un de très expansive, mais joue merveilleusement bien la comédie. Les gens qui la fréquente voit juste en elle, quelqu'un qui peut avoir des sautes d'humeurs, et mettent cela sur le compte de sa trop grande émotivité.

Histoire : Morwenna est née dans la noblesse. Une noblesse crainte et respectée, mais qui a toujours préféré se trouver loin du monde civilisé. Elle n'a jamais eut de véritable ami, uniquement les enfants des quelques serviteurs qui encombraient le manoir. C'est très certainement ce manque de contact avec autrui qui la conduit à une parfaite ignorance des sentiments.

Elle n'a jamais été très proche de sa famille. Sa mère passait la plupart de son temps à faire fonctionner le manoir à la perfection, son père était souvent loin de la maison pour son travail en temps que diplomate inter-espèce et sa sœur aîné se désintéressait complètement d'elle, sans doute à cause d'une certaine jalousie. Morwenna était née avec une beauté innée parfaite, une vivacité d'esprit qui ravissait ses parents, une mémoire et une imagination hors norme. Bref, autant sa sœur était l'incarnation même de la banalité, autant elle était le joyaux de la perfection.

Depuis toute petite, elle a montré une vive attirance pour les différentes sortes d'énergies, même si elle ne devait pas pouvoir les utilisés, elle aimait apprendre et enregistrait très bien. Jusqu'au jour où elle fit explosé un arbre à l'age de six ans. Personne n'eut l'air de s'en étonné, mais elle interrogea presque aussitôt un des vieux serviteurs et aussi, le médecin de la famille. Il ne lui répondit pas tout de suite, prétextant qu'il était très occupé à cause d'une épidémie prévu pour dans un mois, et que tout le personnel devait être immunisé et les norme d'hygiène réhabilité.

Mais après trois semaine où il reculait sans cesse l'entretient, Morwenna entra en trombe dans son bureau, claquant violemment la porte derrière elle. Elle se posta alors devant l'homme qui s'était levé afin de lui hurler de sortir d'ici, mais lorsqu'il croisa son regard, toute volonté disparu. L'enfant avait des yeux rouge carmin et ses cheveux semblaient voler autour d'elle.


" Comment ai-je fait exploser cet arbre ? "Tonna-t-elle.

Le médecin s'assit doucement et croisa ses mains sous son menton. Il soupira et répondit d'une voix lasse, espérant couper court à la conversation.


" Vous savez très bien comment".

"Alors je vais poser ma question autrement : comment se fait-il que je puisse utiliser l'énergie négative, seul attribue des anges noirs et des démons ?"


La gamine commençait à perdre patience. Sa colère et sa frustration faisait trembler les différents objets du bureau. Le médecin comprit que seule une réponse claire et précise l'immuniserait contre son mauvais contrôle de l'énergie négative.

"Comme vous l'avez dit, seul les anges noirs et le démon contrôlent cette énergie. Néanmoins, il s'avère que tout ne vous a pas été dit sur votre naissance, sans doute parce que Monsieur et Madame Cursebdlood pensaient que vous n'étiez pas lié à cette mésaventure."

Il désigna le fauteuil face à lui. Morwenna s'y assit, raide.

"Je ne sais pas comment vous le dire, aussi, je n'irais pas par quatre chemin. Monsieur Cursedbood n'est pas votre père."

Elle resta silencieuse, attendant la suite. Bien sur, elle s'en doutait, mais elle voulait l'entendre à voix haute venant d'une autre personne.


" Monsieur Cursedblood n'est que très rarement au manoir, et c'est votre mère qui s'en occupe. Il y a un peu plus de six, un ange noir à fait son apparition dans la forêt, et votre mère l'a accueillit ici. C'est lui, votre véritable père, un ange noir dont je tairais le nom. Oui, je le tairais, car il s'est avéré que cet ange était alors très recherché comme criminel de premier ordre."

Elle ne bougea toujours pas. Un ange noir alors. Oui, pourquoi pas.

Elle se leva enfin et sortit sans saluer le médecin. Elle déambula dans les couloirs à la recherche d'une cachette propice. Elle ne trouva que ça chambre. Elle s'y enferma et s'allongea sur le lit, réfléchissant à ce que ça voulait dire. Cela lui ouvrait bon nombre de possibilités. Certes, les métissages n'étaient pas si rares, surtout entre vampires, anges noirs et démons, mais elle partait néanmoins avec un avantage sur la la plupart des personnes.

Depuis ce jour, elle ne se formalisa plus du peu d'intérêt que lui portait sa soeur,s ans doute au courant de cette histoire, ni même du regard rêveur de sa mère quand elle regardait son oeil gauche, souvenir de l'ange noir, et encore moins des absences répétées de son soi-disant père dont elle se fichait éperdument. Elle passa le plus clair de son temps à lire, tout. L'histoire des différentes races et leurs caractéristiques, et l'apprentissage du contrôle de l'énergie négative. A côté de ça, elle lisait de nombreux romans qui enrichissaient son imagination, elle écrivait beaucoup, et commença à jouer de la flûte traversière. Sa mère eut préféré un instrument plus noble, mais ne lui fit plus de réflexion lorsqu'elle lui demanda de lui apprendre à chasser dans les règles de l'art. Elle comprit très vite qu'elle préférait éviter de tuer dans la peur, le goût s'en retrouvait dénaturé et imbuvable. Elle ne comprenait que certains puissent apprécier cette saveur.

Le jour de ses douze ans sonna sa première sortie en ville. Elle s'attendait à tout, sauf à ça. Il y avait du monde, beaucoup de monde...trop de monde. Elle n'arrivait plus à faire la différence entre toutes odeurs et les sons s'entremêlaient pour ne former, à ses oreille, qu'une symphonie hurlante et stridente. Mais elle arrivait de temps à autres à distinguer des murmures sur son passage, et tous se rapportait à son œil. Elle qui l'avait toujours trouvé normal, ne comprenait pas ses remarques désagréables et dégouter qui fusait. En passant devant un stand de tissu, elle en attrapa une chute qu'elle noua pour camoufler son œil. Toutes remarques s'arrêta. Mais on la regardait encore avec méfiance. Alors elle observa sa mère. Elle aussi se démarquait des autre avec ses cheveux blancs, et ses yeux vairons. Pourtant, on ne voyait chez elle que sa splendeur. Morwenna scruta attentivement le visage de sa mère et découvrit le détail qui lui manquait : le sourire. Les premiers essaies ne furent guère concluant, mais elle ne baissa pas les bras. Soir après soir, elle sortait de chez elle pour se balader dans les village et expérimentait différents sourire, jusqu'à ce qu'elle trouve le bon. Depuis, il orne sans cesse sur visage, et bien que faux, tout se fait prendre.

Elle fut envoyé très tôt à la pension fantasy, sur ordre de son beau-père et les jérémiades de sa demi-sœur. Sa mère ne chercha pas à argumenter indéfiniment, et Morwenna partit du manoir Cursedblood à l'age de treize ans. Elle garda la minimum de contact avec sa famille, assez pour pouvoir rentrer quand le pensionnat ferme pendant les vacances. A son entrée, elle en profita pour apprendre la harpe et le violoncelle, et elle passa le plus clair de son temps entre la bibliothèque et le parc. Elle eut aussi un réseau de camarades assez étendu, elle inspirait la sympathie de tous, mais elle refusait de s'attacher à qui que ce soit, même si elle essayait de s'entendre particulièrement bien avec ses camarades de chambres. Elle joue les électrons libres entre chaque groupes d'élève dont elle a pu s'approcher et prend toujours le meilleurs de ce qu'ils peuvent lui offrir. Vous avez dit manipulatrice ? Non, juste opportuniste.




Test RP : Morwenna lors de sa première année à Fantasia

Morwenna avançait d'un air absent dans le couloir sombre. C'était minuit et le couvre feu était passé depuis longtemps. Mais peu lui importait. Ce soir, elle se sentait mal, on lui avait interdit toute sortit hors du l'école depuis près de quatre jours pour une bêtise sans grandes conséquence à son sens, et cela faisait donc quatre jour que l'heure du repas bi-hebdomadaire avait sonné. Sa raison commençait doucement à s'évaporer, et elle perdait tous ses repère en pensant à la victime qu'elle avait choisit : une enfant de son age ayant une beauté enfantine très bien conservé.

Et voilà que ça recommençait. La tête lui tournait, sa vue se brouillait et son odorat et son ouïe reprenaient le dessus face aux autres sens. Elle percevait toutes les variations de température et d'atmosphère. Pratique, c'est grâce à cela qu'elle avait évité plusieurs pions et professeurs qui s'amusaient à faire des rondes pour combler leurs insomnie ou leur donner un sens.
Elle secoua la tête pour remettre ses idées places. Non, décidément, si elle ne mangeait pas ce soir, elle allait forcément tuer quelqu'un lors des cours. Mauvais calcul. Elle tuerait une fois dans la chambre. Conclusion : direction la ville.

Morwenna passa sans embuche les grandes portes. L'air frais du soir ne la calma en rien : il véhiculait un nombre d'odeur incalculable. Elle huma rapidement et trouva sans problème la fragrance qu'elle cherchait. Un sourire carnassier remplaça alors le factice. Elle s'élança à vive allure dans les rue, passant devant des ivrognes qui n'avaient pas encore finit leur tourné des bar, sans oublier les jeunes sortant des boîtes de nuits les plus branchées. Dieu qu'elle les trouvait horripilant. Surtout les femmes. A cause de leur parfum dont elles s'arrosaient abondamment, elle perdit à de nombreuse reprises la trace de sa proie. Elle perdit tellement patience à la fin, qu'elle envoya valdinguer et s'encastrer dans un mur un colosse qui s'opposait à elle. Il eut à peine le temps de se retourner et de tempêter haut et fort qu'il allait écrabouiller le satané moustique qui avait osé lui casser le nez, que Morwenna se trouvait deux rues plus loin. La soif donne des ailes faut-il croire.

Et enfin, elle arriva devant une petite maisonnette au mur couleur parme. La seule maison du quartier à avoir des murs colorés. Elle avisa le grand arbre qui trônait dans le jardin et commença son ascension. Comme toujours, elle trouva la fenêtre de sa proie grande ouverte, les rideaux blancs dansant au gré du vent. Elle entra dans la pièce en réveilla le chat. Il émit à peine un feulement qu'elle l'attrapa par la peau du cou et le mit à la porte sans aucune délicatesse. Ce n'était quand même un stupide animal qui allait mettre fin à sa chasse. Surtout cette chasse, la plus exquise qu'elle est connu depuis des années. Elle soupira d'aise et s'approcha du lit.

L'adolescente était profondément endormie. Morwenna passa un doigt le long de sa joue et dégagea son visage de quelque mèche rousse qui venait l'encombré. Mais elle ne fit rien d'autre pendant un bon moment. La plupart du temps, elle comblait sa faim sans se soucier d'apprécier son repas(ou presque) mais lorsque le met était délicat, elle prenait son temps et gravait son visage dans sa mémoire. Surtout un tel visage. Il était presque aussi fin et raffiné que le sien. Oui, presque. Comment un humain pouvait-il espérer surpasser un vampire en beauté ? A vrai dire, Morwenna était persuader qu'aucune autre créature n'avait le droit à une telle prétention. Mais cela venait sans doute du fait qu'elle avait toujours fréquenter des vampires dont la beauté surpassait l'entendement.

Finalement, après plusieurs minutes, elle s'assit sur le lit et se pencha au dessus de la jeune fille. Quelques mèches acajou vinrent chatouiller son nez. Morwenna était subjuguer par le réseau de veines, artères et autres capillaires sanguins qui parcouraient son corps. Elle s'aperçut trop tard que l'humaine s'était réveillée. Elle lui adressa alors un sourire bienveillant et amical, dévoilant en partie ses canines. Au lieu d'être effrayée, elle piqua un fard, agrandissant le sourire de la carnassière. Elle faisait très souvent cet effet là, ce sourire semblait charmer n'importe qui, sans doute parce que lui était honnête. Elle ne pouvait qu'être elle-même charmée par ses victimes, elle les choisissait avec tellement de soin et les observait pendant tellement de temps qu'elle les connaissait par cœur. Pour elle, ça s'apparentait presque à un attachement sentimental : elle créait un lien et le détruisait. L'adolescente se tortilla sous ses couettes. Morwenna savait pertinemment qu'elle connaissait déjà sa fin, elle savait qu'elle allait mourir. Morwenna approcha sa main de son front et le caressa doucement, l'apaisant, avant d'appuyer sus ses épaules de sorte à ce qu'elle reste en place.

Sa bouche frôla sa jugulaire. Elle en huma longuement le délicat parfum, savourant à l'avance la saveur de son sang. Et puis, elle y planta ses crocs, arrachant un cri de surprise plus que de douleur à sa victime. Elle avait apprit depuis longtemps à ne pas faire souffrir sa nourriture, elle trouvait plus agréable de leur faire ressentir du plaisir, de cette sorte, le sang n'était pas contaminé par le goût exécrable et âcre de la peur. La jeune fille passa sa main dans ses cheveux, demandant à ce qu'elle enfonce un plus ses canines. Morwenna lui attrapa les poignet les ramena au dessus de sa tête, sur le lit. Elle cessa de s'abreuver lorsque le cœur n'eut plus longtemps à battre. Elle se recula et la regarda, ses yeux rougis par le sang nouveau qui coulait en elle. Son sourire était toujours fiché sur son visage et elle passa sa main sur les yeux du futur cadavre afin de les fermer, puis resta assise, attendant l'inévitable fin.

Elle se leva finalement et sortit comme elle était venu, ne laissant aucune trace derrière elle, pas même une feuille froissée sur l'arbre. Puis elle courut à tout allure dans les rues comme elle était venue et se retrouva en moins de deux devant les portes du pensionnat. Elle s'assura que personne n'était derrière à l'attendra en entra. Elle traversa les couloirs d'un pas léger, pas si pressé que ça d'aller se coucher. Elle s'arrêta devant la porte de sa chambre et se remémora le visage de son repas. Celui-ci restera à l'abri de sa mémoire sélective pendant un bon moment, comme trois autres d'ailleurs.

Elle soupira, ouvrit les portes et ses glissa dans les draps.

○ Vous ○

Prénom : Akuma ^^
Age : 19 ans
Code : {OK par All The Power}
Présence sur le forum : ?4/7 j'espère, sauf peut-être en période d'exam(je suis à l'université) mais c'est pas sur, parce que j'aurais besoin de décompresser après les épreuves
Comment avez vous connu le forum ? : Inscrite depuis un bon moment, c'est l'administrateur qui m'a donner l'adresse.

Petite remarque, je déteste le sourire de l'avatar mais je suis fan de la couleur des cheveux, des yeux(assombrit pas mes soins) et les vêtement, sans oublier le cache-œil...Bref, tout ça pour dire que si je trouve rien de mieux durant la semaine qui vient, il restera mon avatar, mais qu'il y a possibilité de changement entre temps.


Dernière édition par Morwenna Cursedblood le Mar 6 Avr - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Mar 2 Mar - 2:29

juste pour prévenir qu'elle est finit et que j'espère qu'il n'y a pas trop de fautes(vu l'heure à laquelle je poste) Au pire, si c'est vraiment trop, je corrigerais tout à l'heure ou demain.
voili, voilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
All The Power
Compte Admin ~Boulet n°1 ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 16/01/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
20/20  (20/20)
Points:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Mer 3 Mar - 16:26

Bienvenue ^^
Superbe fiche ! Je n'en attendait pas moins de toi, elle me rappelle un peu ton ancien perso mais en plus sympathique ^^

Bon le nombre de ligne est largement respecté, c'est superbement écrit alors je ne voit plus qu'une chose a faire :


Te Valider ^^ !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Mer 3 Mar - 21:43

Merci ^^
bof, il est un peu sympathique dans le sens où il va trucider tout le monde...mais elle mort quand même, le reste n'est qu'une façade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
All The Power
Compte Admin ~Boulet n°1 ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 16/01/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
20/20  (20/20)
Points:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Jeu 4 Mar - 15:33

dis moi, est ce que ça te dérange que je te mette moderatrice des 5° année ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Jeu 4 Mar - 20:38

Non, non c'est bon, y a pas de soucis, en espérant que ce soit utile un jour ou l'autre ^^ je fais ce que je peux en matière de pub mais bon -_-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
All The Power
Compte Admin ~Boulet n°1 ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 16/01/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
20/20  (20/20)
Points:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Ven 9 Avr - 19:55

je te propose le niveau 8

j'en profite pour dire que les prof c'est à partir de 10, je vous laisse de la marge pour gagner des niveau cr si vous atteignez le niveau ultime de suite c'est pas marrant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Ven 9 Avr - 20:29

oui oui, y a pas de soucis, ça me va. De toute façon j'avoue avoir beaucoup de mal à évaluer le niveau des autres et le mien par la même occasion, du coup, je te fais confiance, sans soucis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
All The Power
Compte Admin ~Boulet n°1 ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 16/01/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
20/20  (20/20)
Points:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Ven 9 Avr - 20:32

ben comme ja l'ai déja dit je part du principe que les prof on au moins le niveau dix donc voilà ... Après pour que les pouvoirs soient équilibré je risque de faire un autre truc (je sais j'suis un boulet -_-) donc voilà je te met ton niveau ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   Ven 9 Avr - 21:43

Okki, je te laisse gérer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Morwenna Cursedblood   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morwenna Cursedblood
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasia :: Lud'Zone :: Archives-
Sauter vers: