Fantasia

Sur ce forum vous allez découvrir un monde proche du notre sans l'être vraiment, des armes, des races, des manières qui ne nous sont pas étrangères, mais qui restent pleines de mystères pour nous... Venez découvrir ce monde !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Akyo Mastuya [Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akyo Matsuya
Neko Lynx - Modo Fiche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 28
Race : Neko
Date d'inscription : 04/04/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
6/20  (6/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Akyo Mastuya [Fini]   Mar 6 Avr - 1:34

○ Personnage ○


Nom : Matsuya

Prénom : Akyo

Age : 17 ans

Race : Neko (lynx boréal)

Poste : Etudiant en 5ème année

Pouvoirs :
Ouïe et odorat très développés, isolation thermique.

Physique : Assez grand, Akyo ressemble beaucoup à une jeune fille, de par ses grands yeux bleus tirant parfois sur le vert et ses cheveux gris aux reflets argentés, longs, lui retombant en de longues mèches devant les yeux constamment, et encadrant un visage que l’on pourrait qualifier d’angélique. En effet, il possède des traits fins, lui donnant une allure particulièrement androgyne. Des membres fins mais laissant saillir les muscles sous sa peau pâle, et une silhouette plutôt chétive constitue le reste de son corps. De loin et de dos, on le prend souvent pour une adolescente de dix-sept ou dix-huit ans. Il est presque tout le temps vêtu d'une longue tenue en cuir, cachant la quasi totalité de sa peau aux regard indiscrets pour en préserver ses secrets car son corps possède quelques caractéristiques bien spéciales. Il a dans son dos et sur le torse de longues marbrures sombres, presque noirs. De plus, il ne ressent pas les variations de température car son corps est recouvert d’un duvet extrêmement fin, invisible à l’œil nu, lui permettant de réguler sa température interne et du coup de s’isoler efficacement, et qui au passage, rend sa peau particulièrement douce. Pour finir, il possède une ouïe et un odorat très accrus, lui permettant de discerner une odeur au milieu d’autres, et d’entendre un son particulièrement faible.

Caractère :
Akyo est quelqu’un qui possède une timidité presque maladive. Mais il ne montre presque jamais ce qu’il ressent, c’est le meilleur moyen qu’il a trouvé pour cacher celle-ci. On pourrait donc le croire insensible, mais il n’en est rien. Son masque tombe un peu auprès de ses proches et seulement auprès d’eux. Souvent perdu dans ses pensées, il passe la plupart de son temps à lire ou à étudier. Préférant la solitude, il est pourtant d’une nature enjoué avec les gens qu’il apprécie, profitant de chaque instant passé avec eux. Cependant, il est aussi têtu comme une mule. Lorsqu’il a une idée en tête, rien ne peut l’en faire démordre, même si il n’ira jamais jusqu’à imposer son avis, il sera obstiné par la chose qu’il a en tête et chercheras par tout les moyens possibles à la réaliser. Généreux, il est prêt à sacrifier beaucoup pour être utile aux personnes qui l’entourent, mais se débrouille toujours pour le faire de manière détournée, pour ne pas que l'on sache ce qu'il fait. Il est exceptionnel qu’il se mette en colère, mais lorsque cela arrive, mieux vaut ne pas trainer dans les parages, car même avec son corps plutôt frêle, il devient tout de même redoutable. Malgré cela, il préfèrera toujours se contenir et ravaler ses sentiments, plutôt que de les laisser sortir. Akyo adore la nature et dès qu’il le peut, il sort dans un parc où il peut se retrouver au milieu d’arbres et d’animaux. C’est dans ces moments de solitude qu’il se laisse totalement aller à lui-même, se parlant souvent tout seul.

Histoire : La première chose dont je me souviens, c’est l’hiver froid de mon pays. Je devais avoir trois ans à l’époque, lorsque s’abattit sur les forêts canadiennes, un hiver particulièrement rigoureux. Le pourquoi du fait que je m’en souvienne si jeune ? Le fait que ma mère en soi morte alors que je n’ai absolument pas sentit la morsure du froid sur ma peau. Ce que, bien évidement, je n’ai pas comprit sur le moment. Le fait est que je n’avais pas de père, que ma mère était ma seule famille, et que nous vivions tous les deux dans une baraque ridicule, perdue dans une forêt enneigée neuf mois sur douze. De temps à autre venait nous rendre visite des gens du village voisin pour apporter à ma mère divers colis en échange de plantes médicinales. Cependant, j’avais toujours eu interdiction formelle de me montrer dans ces moments là. Eh oui, ma mère était guérisseuse, grande, brune, la peau halée et l’un des derniers membres d’une tribu amérindienne ayant vécue dans ce coin reculé pendant de nombreuses années. Tribu d’ailleurs crainte et respecté par les autochtones, mais pourchassée et massacrée par les étrangers. Voilà pourquoi les survivants se faisaient rares. Or moi, j’étais physiquement tout le contraire de ma mère. La peau si pâle qu’elle pouvait avoir l’air transparente, et les cheveux d’un gris perle saisissant. Cela m’avoir toujours intrigué sans pour autant me gêner. Ma mère me racontait souvent des histoires du clan pour m’occuper durant les longues journées d’hiver où nous ne pouvions sortir. Bizarrement, cela remontait vraiment très loin, mais je me les rappelais toutes en détails. Peut-être car celles-ci ont au fond une importance capitale pour ce que je suis …

Lorsqu’elle mourut, je me suis retrouvé seule dans notre « maison », la suppliant de bouger pendant des journées entières avant de me décider à sortir enfin. Je me suis avancé dehors dans ma tenue habituelle, à savoir un tee-shirt long m’arrivant aux genoux et pieds nus, nullement gêné par le froid. Je n’avais rien mangé et ne savait pas vraiment où j’étais, aussi j’avançais dans la neige, m’amusant à en projeter devant moi. Je ne sais pas vraiment à quel distance se trouvait le village, mais je marchais pendant un long moment, perdu tout seul dans cette immensité blanche avant d’apercevoir ce qui me semblait être un château comparé à notre piteuse demeure. J’allais frapper à la porte pour demander de l’aide, loin de me douter ce qui m’attendrait ensuite. Je me suis fait trimballer pendant des années entre familles d’accueil pitoyable et centre d’internement. Eh oui, les gens de la haute me pensaient malade, voir dangereux … Tout cela parce que je ne craignais pas le froid et que mon corps était un peu spécial… J’ai donc subit sans rechigner pendant de longues années tous ces tests, toutes ces expériences douteuses sur mon organismes, me baladant même d’un continent à un autre pour le bon plaisir des puissants. Et bien que ces souvenirs soient à jamais graver dans mon esprit, mon nom d’origine m’est totalement inconnu et je porte désormais celui qui m’a été donné par le responsable du premier laboratoire où je suis allé : Akyo Matsyua. Mieux vaut cela qu’un numéro me direz-vous, et je ne peux qu’être d’accord sur le principe…

J’avais appris à ne faire confiance à personne, refermant tous mes sentiments à l’intérieur de mon esprit, affichant sans cesse une expression neutre et froide. D’un naturel pourtant extrêmement timide mais malgré tout enjoué, j’avais vite renoncé à tous contact humain avec les personnes qui m’entouraient, ne recevant en échange que duperie et violence. Le meilleur moyen de s’épargner cela était de laisser le temps passer sans rechigner, de faire ce que je devais faire et quand je devais le faire pour en être débarrassé le plus rapidement possible et pouvoir rentrer dans ses « appartements » qui était en fait une espèce de cellule plus ou moins confortablement aménagée. Et oui, il n’allait pas me laisser me balader … Je savais moi, ce que j’étais, ma mère me l’avais expliqué un jour, lors d’une de ces histoires, elle, elle savait. J’avais tout simplement hérité des gênes animaux de mes ancêtres, et mon corps s’apparentait aussi à celui d’un lynx sous différents aspects. Cependant, elle m’avait fait jurer en me le disant, de ne jamais le révéler à qui que ce soit. Et aussi stupide que cela puisse paraitre, c’est ce que j’avais fait, refusant obstinément de répondre lorsqu’on l’on me posait des questions à ce sujet, ce qui me valu bien des réprimandes, allant quelquefois jusqu’à la torture physiques, alors même que je n’avais pas encore 12 ans …

De longues années passèrent ainsi, vides, douloureuses et sans intérêt. J’avais même envisagé de mettre fin à mes jours mais n’avais jamais pu m’y résoudre. J’endurais cela en silence, et même si je devais passer ma vie ici, je continuais d’espérer que quelqu’un viendrais un jour me sortir de cet enfer. Je ne connaissais pas grand-chose au monde extérieur, c’est ce qui m’avait toujours empêché de fuir. Puis un beau jour, comme ça, un homme qui ressemblait à tous les autres que j’avais déjà vu défiler ici vint me parler. Je m’attendais à entendre le même discours qu’avec les autres et a devoir mettre ma fierté de côté encore une fois, mais il n’en fut rien. On me proposait tout simplement d’entrer dans un pensionnat un peu particulier, un pensionnat pour les « monstres ». Sans prendre le temps de réfléchir, j’acceptais à la seconde, n’en croyant pas mes oreilles. Tout serait mieux plutôt que de rester dans cet enfer aseptisé. C’est ainsi que je quittais ces lieux, avec pour tous bagages un long manteau de cuir noir, emprunté à un voisin de cellule des années auparavant, et dont je n’avais jamais réussi à me débarrasser. L’arrivée fut plutôt tendue car je ne m’étais jamais retrouvé en présence de tant de personnes à la fois. Cela fait quelques années désormais que je vis ici, mais je n’ai jamais vraiment réussi à m’intégrer, ayant un groupe de connaissances très restreins mais très proches et passant le plus clair de mon temps seul à l’écart.


Test RP : Et voilà, encore la fin d’une journée particulièrement ennuyeuse. Depuis quelque temps, les journées me semblaient plus longues. Peut-être était-ce parce que mon amie la plus proche m’avait lâchement abandonné depuis deux semaines pour retourner chez elle en urgence, sans même me donner de nouvelles. Du coup, je m’ennuyais un peu, redoutant la présence des autres élèves s’il n’y avait pas la sienne pour compenser, et de plus, je m’inquiétais un peu de son départ si soudain. Je tournais dans l’établissement, cherchant vainement quelque chose à faire car je ne voulais pas remonter tout de suite dans ma chambre, il était encore bien trop tôt. Aussi, je m’arrêtais sous un porche, prenant mon temps pour réfléchir. De toute manière, il fallait que je remonte, mon sac pesait lourd et je voulais me changer. Prenant donc la direction des dortoirs, je croisais un groupe d’élèves un peu plus jeunes que moi qui chahutaient, et je pris soin de m’écartais en soupirant. Rah ces gamins. Je n’avais jamais été comme cela moi …. Remontant la lanière de mon sac sur mon épaule, je repris ma route d’un pas vif, pressé d’arriver à destination.

Une fois arrivé, je jetais mon sac à la va-vite sur mon lit, enlevais mon manteau que j’accrochais soigneusement puis pris un livre de ma table de chevet et je repartis en direction du parc cette fois. J’avais trouvé mon occupation pour les trois prochaines heures. Après tout, il faisait jour tard le soir à cette époque, et je pouvais aisément partir flâner quelque temps sans risque. Je savais très bien où je dirigeais mes pas. Au fond du parc, j’avais pu repéré un saule pleureur gigantesque, pouvant aisément caché une personne à la vue de n’importe qui sous ses branches basses. Aussi, je me dépêchais d’y aller, aspirant plus que tout à la tranquillité et à une bonne lecture. Pour aller dans le parc, je devais forcément passer près de la salle des profs. Or aujourd’hui, chose rare, la porte de celle-ci était entrouverte. Par réflexe, je pressais le pas pour ne pas entendre quelque chose d’indiscret, lorsqu’un mot me retint. Un nom plus précisément. Lena. Mon amie si chère. Reculant, je me collais pour écouter la suite. Chose que je n’aurais pas du faire. Les larmes se mirent à couler immédiatement. Ma Lena avait été tuée. Je me reculais, horrifié, puis partis en courant en direction du parc. Non. Pas elle !

J’arrivais, essoufflé et en larmes à ma cachette pour me laisser tomber contre le tronc de l’arbre. Je comprenais à présent pourquoi je n’avais eu aucune nouvelle. Mais comment … mais pourquoi ?! Je laissais mes larmes couler, déversant ma douleur et ma peine, rompant les digues que j’avais créé durant de longues années pour un court moment. La fatigue finit par m’atteindre et je m’endormis contre le tronc de l’arbre en sanglottant. Je me réveillais beaucoup plus tard, la nuit était déjà tombée et je me redressais pour me rendre à ma chambre. L’esprit totalement embrumé, j’avais l’impression d’être un automate, dirigeais par une conscience autre que la mienne. Arrivé, je m’affalais sur mon lit sans même oter mes affaires et replongeais dans le sommeil, ignorant royalement mon voisin, allongé sur son propre lit. Je n’aspirais à ce moment qu’à une chose : m’endormir et ne plus me réveiller.


○ Vous ○


Prénom : Secret défense ♥

Age : 19

Code : [OK par All The Power]

Présence sur le forum : 6/7

Comment avez vous connu le forum ? : Par l’admin !


Dernière édition par Akyo Matsuya le Mer 7 Avr - 1:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwenna Cursedblood
Mi Vampire Mi Ange Noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 135
Age : 28
Emploi : étudiante
Race : mi vampire, mi ange noir
Date d'inscription : 14/06/2007

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
8/20  (8/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Akyo Mastuya [Fini]   Mar 6 Avr - 18:45

Youkoso ^^ tout d'abord, superbe choix d'avatar(Yazoo non ? Cheveux long et c'est pas le visage de Séphiroth ^^)
Bref, j'adore le caractère : timidité maladive ^^ wahou, ça me rappelle quelqu'un -_-' et le pire, c'est que la tactique de la statue de glace est très pratiqué ^^ J'aime bien l'histoire ^^
sinon, courage pour la test RPG, fait-le un soir à minuit, je te jure qu'après tu as de super idées(enfin, moi ça me réussit en temps normal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jijitsu.discutforum.com
Elyana Connor

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 25
Emploi : Etudiante
Race : Mi Elfe Mi Vampir
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Akyo Mastuya [Fini]   Mar 6 Avr - 19:03

Bah il manque plus que le Test ^^ après c'est tout bon : les lignes sont respectés et le texte est agréable à lire ^^

_________________
~~C'est quand il est partagé, que l'amour est merveilleux~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://P-ot-Hell.forumactif.org
Akyo Matsuya
Neko Lynx - Modo Fiche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 28
Race : Neko
Date d'inscription : 04/04/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
6/20  (6/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Akyo Mastuya [Fini]   Mer 7 Avr - 2:39

Fiche terminée ! ( et oui c'est bien Yazoo ^^)

J'espère que ça conviendras pour le test RP ... c'est plutôt court ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All The Power
Compte Admin ~Boulet n°1 ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 16/01/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
20/20  (20/20)
Points:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: Akyo Mastuya [Fini]   Jeu 8 Avr - 19:41

Et bien pour les pouvoirs c'est OK ^^

Pour le niveau par contre ... : ton test RP est un peu court, mais ta fiche est très bien faite donc ça équilibre.
Je te donne un petit 6/20 car tu n'est qu'un élève si tu pense que tu devrait avoir plus dit le moi, on en discutera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akyo Matsuya
Neko Lynx - Modo Fiche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 28
Race : Neko
Date d'inscription : 04/04/2010

Carte d'Identité
Pouvoirs:
Niveau:
6/20  (6/20)
Points:
0/75  (0/75)

MessageSujet: Re: Akyo Mastuya [Fini]   Jeu 8 Avr - 19:43

Nan nan nan c'est tout très bien ^^

Merci merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akyo Mastuya [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akyo Mastuya [Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasia :: Lud'Zone :: Archives-
Sauter vers: